Journées d’études sur les humanités numériques – ENS

Ouvrir les données de la recherche sur les sociétés contemporaines

 

« Aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire ». Le mouvement d’ouverture des données de la science, porté par des convictions scientifiques (la science comme bien commun) et éthiques (lutte contre le plagiat, lutte contre les fraudes scientifiques), se heurte aujourd’hui à plusieurs questions difficiles : cultures scientifiques incompatibles ou impérialistes, relations de pouvoir entre observateurs et observés, crainte de la bureaucratisation liée aux réglementations, risque de routinisation de la recherche scientifique. On fera ici le pari que l’anthropologie sociale, du fait même de sa douloureuse histoire (dénonciation ou participation à des génocides, complicités dans l’exploitation des ressources et la destruction de l’environnement, liens supposés avec les impérialismes et les colonialismes, enjeux identitaires et luttes autour des frontières nationales), peut aider à clarifier les enjeux pédagogiques et épistémologiques du rapport aux données confidentielles, marchandisées, publiques et de la construction des métadonnées. Comment surmonter la tension entre l’exigence de transparence et de reproductibilité des données de la recherche et l’exigence de protection des données personnelles, qui concerne à la fois l’enquêteur et l’enquêté ?

 

  • Date : 13 octobre 2022
    Lieu : ENS – 45 rue d’Ulm 75005 Paris

 

Tous les détails sur le site web

 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sabrina Pastorelli (21 septembre 2022). Journées d’études sur les humanités numériques – ENS. QualiQuanti. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/t44h


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search